On l’a déjà écrit: l’échantillonnage, c’est-à-dire la sélection d’une partie représentative de la population, est une des sources possibles d’erreur d’un sondage. Elle semble particulièrement sous-estimée sur Twitter.

Pour illustrer cela, vous trouverez ci-dessous les résultats de divers « sondages » réalisés sur le réseau social en mars 2017 au sujet de l’élection présidentielle française.

Pouvait-on en tirer la moindre conclusion sur les intentions de vote de la population française ?

 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer