Second-glance introduit cette semaine un nouveau format, inspiré du chat hebdomadaire publié par FiveThirtyEight. Basée sur la discussion tenue sur le Slack de l’équipe les lundis, cette série s’intéressera toutes les semaines à la présidentielle, vue sous l’aspect des probabilités de victoire des différents protagonistes. 

@VaeVix : Bienvenue sur ce premier chat hebdomadaire consacré à l’élection présidentielle française, vue sous l’angle des cotes de paris en ligne. Ce format a été emprunté sans scrupule à FiveThirtyEight, nous n’oublierons pas d’envoyer un chèque à Nate Silver lorsque notre audience aura explosé. En attendant, attaquons, puisque la ligne de départ de cette présidentielle est enfin à peu près fixée.

@ordrespontane : On est tous d’accord pour dire que la probabilité d’avoir un candidat PS au second tour tend vers 0 ?

@BayesReality :

@BayesReality : Non pas d accord. Je viens d uploader deux screenshots, des marchés de parieurs de betfair et dhypermind

@VaeVix : Idem, je trouve d’ailleurs Hamon sous coté

@BayesReality : Les scores sur hypermind sont faciles à lire, ce sont les pourcentage de chance de gagner selon les parieurs, pour betfair c’est l’inverse des pourcentages, donc si on voit 2 c’est que la chance de gagner est de 1/2=50%

@VaeVix : Je vous propose de traiter les candidats dans l’ordre de leurs probabilités sur Betfair, à commencer par François Fillon. Mauvaise semaine pour lui, sa cote s’est tassée, et le sondage sorti hier soir le place au coude à coude avec Emmanuel Macron. Deux problèmes majeurs pour lui : l’affaire de l’emploi de son épouse, qui met à mal son image de candidat intègre, et le manque d’union au sein de LR, avec quelques sarkozystes qui refusent de rentrer dans le rang.
Betfair le cote à 2.49, ce qui représente une probabilité de victoire de 40.2%, vos idées sur cette probabilité ?

@BayesReality : Pour moi fillon a encore une chance sur 2 de gagner. Période difficile, voir très difficile mais la on est au pire.

@ordrespontane : Les affaires, c’est une tradition en France. Je ne suis pas certain qu’on en parle encore dans une semaine.

@BayesReality : C’est ça. Après la ou ça peut être différent c’est que Fillon avait le côté intègre comme très important. Et un ras le bol total des français.

gabx : @ordrespontanepas d’accord. Le mal est fait. Peu importe coupable ou pas.

@BayesReality : Mes indicateurs « quali » (des proches de droites) n’ont vraiment pas apprécié.

@VaeVix : Historiquement les affaires sorties en janvier (l’affaire de l’appartement de Sarkozy par exemple) n’ont en effet pas eu d’impact sur les élections. Mais le contexte cette année ainsi que le positionnement « moral » de Fillon pourraient provoquer un affaiblissement durable, d’autant que l’écart entre Fillon et Macron est faible.

gabx : Il s’est effectivement postionné clairement comme le chevalier blanc et cette histoire va l’emmerder plus qu’un autre.

@BayesReality : Pour moi il a pris cher et c’est pour ça que je le mets plus qu’à 50% alors qu’avant je mettait vers 75%.

gabx : Je le mettrais en dessous des 50.

@VaeVix : Ceci étant dit, la droite n’a pas d’alternative : Juppé a dit clairement qu’il n’était pas intéressé, un retour de Sarkozy est impossible, et l’hypothèse de sortir Xavier Bertrand du chapeau semblerait violer la volonté des militants exprimée à la primaire. Sauf mise en examen qui me semble peu plausible, Fillon ira et le bloc de droite votera pour lui.
En revanche il peut (et il a déjà selon le sondage publié hier) perdre à la marge les voix centristes dont il a besoin pour passer au second tour.
Je pense comme @BayesReality, il devrait coter un peu plus haut, aux alentours de 50% de chance.

@BayesReality : Pour moi, cette histoire est grave mais normalement surmontable pour fillon. Utile pour macron, mais celle qui gagne vraiment c’est Le Pen. Elle est encore surévalué par les parieurs mais pour gagner elle a besoin d’un alignement des planètes comme celui que macron a eu, et le candidat de droite pourri est la première planète.
@ordrespontaneton avis ?

@VaeVix : Oui, MLP fait face à d’autres challenges que nous verrons tout à l’heure. Je pense que sur Fillon nous avons fait le tour : mauvaise posture mais il devrait rebondir légèrement dans les semaines à venir.
Passons au second du classement, sauf si quelqu’un a quelque chose à ajouter ?

@BayesReality : Pour moi c’est make or break. Devrait rebondir ou d’autres histoires qui sortent là et il est mort.
@ordrespontane?

@VaeVix : Agreed. Soit il résiste et il vaut plus de 50, soit, avec une petite probabilité, il sort complètement du jeu.

@ordrespontane : Je pense qu’on n’a pas fini de voir des affaires chez les uns et les autres. Plus tôt, elle sortent : mieux c’est. Les gens oublient vite.
Accessoirement, on est tous biaisés ici. La plupart des gens s’en moquent. Bcp ne sont même pas au courant.

@VaeVix : Second du classement : Macron, coté à 2.79, soit une probabilité d’élection de 35.8%. Il bénéficie d’une bonne dynamique et c’est le candidat Condorcet de l’élection : il gagne tous ses seconds tours potentiels, mais n’est pas du tout certain d’y être qualifié, ce qu’on pourrait appeler la malédiction centriste.
Ses forces sont aussi ses faiblesses : il bénéficie d’un excellent potentiel électoral tant à gauche qu’à droite mais celà peut lui coûter des voix rapidement lorsqu’il clarifiera son programme.

@ordrespontane : Macron ramasse des déçus des primaires de gauche et des défections du centre-droit.

@BayesReality : Pour moi il est bien trop haut. Il bénéficie de l’affaire fillon mais pas forcément de la bonne manière. Il bénéficie d’un alignement total des planètes mais il a pas de vrai base, c’est un colosse au pieds d’argile. Il peut s’en sortir et gagner mais pour moi bien trop volatil pour être à 30%.

@VaeVix : Pas uniquement, en cas de second tour Macron-Fillon les électeurs du Front National se séparent d’une façon étonnament équilibrée entre des deux candidats. Il bénéficie aussi fortement du rejet des sortants, son image étant celle d’un certain renouvellement. En revanche si son plafond est haut, en l’absence d’un parti derrière lui, son plancher est extrêmement bas.

@BayesReality : Macron c’est l Anti système des gens raisonnables. Il est bien plus vulnérable que les autres aux boules puantes. Pour l’instant il s’en sort bien et vu qu’il est jeune, moins eu le temps de traîner dans les magouilles, mais très vulnérable de mon point de vue.

@VaeVix : Son absence de mandat le sert de ce point de vue : il n’a jamais été en position d’être compromis, sauf durant son court passage à Bercy. Pour moi c’est une force dans cette élection.

@BayesReality : Certes mais il arrive au stade ou on le questionne sur son expérience et où il va falloir gérer les transfuges socialistes sans perdre la droite. Il peut s’en sortir mais il peut aussi s’effondrer.

@ordrespontane : Le gros gisement de Macron, ce qui peut créer une énorme surprise, ce sont les électeurs qui ne veulent plus du PS et des Républicains mais ne voteraient pas pour les extrêmes.
Ceux-là, en grande partie, vont se décider dans les derniers jours.

@BayesReality : Yes. Candidat de protestation des gens raisonnables. Place enviée mais fragile.

@ordrespontane : Je n’en suis pas certain. C’est le candidat idéal des déçus de la politique (qui, par définition, se fichent de la politique). C’est un gisement énorme.

@VaeVix : Je vous rappelle que le total doit faire 100% : les probas que nous enlevons potentiellement à Macron devront être ajoutées à un autre

@BayesReality : Oui à Fillon et aux autres. Je suis long Fillon et long les fous de gauche. On passe à le Pen ? 20% chez betfair, 10% sur hypermind. Pour moi elle est aujourd’hui entre les 2 mais plus proche de 10%. Aujourd’hui en l’état elle n’a « aucune chance » mais les événements peuvent tout changer. Pour moi l’affaire Penelope était la première pierre pour qu’elle bâtisse sa victoire.

@VaeVix : Je pense qu’Emmanuel Macron est à peu près à son niveau. Il est loin d’être sûr de parvenir au second tour, mais si il y arrive (et selon les derniers sondages il en est proche), il a de grandes chances d’être élu. Ca reste une stratégie risquée car tout réside dans quelques points de pourcentage au premier tour mais une chance sur trois me parait le bon étiage.
Si il résiste jusque là en apparaissant comme un candidat crédible, je pense comme @ordrespontanequ’il récupérera une part des indécis, et qu’il devrait surperformer dans les 15 derniers jours précédent l’élection.

@BayesReality : C’est à cause du « si » que je pense qu’il a pas une chance sur 3. Vos avis sur le Pen ?

@VaeVix : Sans ce « si » je le mettrais au niveau de Fillon sans hésiter.

@VaeVix : Il bénéficie de deux camps ayant choisi des candidats très « purs » d’un point de vue idéologique et éloignés du centre. C’est une conjonction de planètes idéale pour un centriste.

@BayesReality : Tout à fait. Mais sans ça je lui donnait 2%.

@ordrespontane : Pour moi c’est du Macron-Fillon-le Pen. Tout affaiblissement de l’un bénéficie au deux autres.

@BayesReality : Moi je pense qu’il y a une chance pour que Méluche ou Hamon se glisse face à Le Pen.

@VaeVix : Parlons de Le Pen justement, qui est troisième de notre classement avec une probabilité implicite de 19.6%.

@BayesReality : Ne pas sous estimer la catastrophe totale.

@VaeVix : C’est trop élevé pour moi, tant elle peine à élargir sa base du premier tour au second. C’est l’anti-Macron de ce point de vue là : sûre d’arriver au second tour mais sûre de le perdre.

@ordrespontane : Mélenchon et Hamon se phagocytent l’un l’autre.

@BayesReality : Un des deux va mourir.

@ordrespontane : Il y a, je crois, énormément de gens qui votent FN par simple rejet de l’UMPS. C’est toute la stratégie de dédiabolisation de MLP. Dans ce contexte, Macron est un *gros* problème.

@BayesReality : Oui. Sauf que pour moi Macron est très fragile
Et la première grande pièce nécessaire à une victoire le Pen est la: crooked fillon
Avec un fillon propre elle gagnait pas
La on se retrouve à nouveau avec un Trump Clinton

@ordrespontane : Sans compter que la ligne Philippot est très contestée. Pour moi, le FN va perdre du monde au profit de Fillon et de Macron.

@BayesReality : Je pense que vous sous estimez 1/ quelle est pas vraiment en campagne 2/ les risques pour macron 3/ un attentat ou affaire supplémentaire

lucfrachon : Concernant Macron, on sent bien qu’il est conscient de sa position en équilibre précaire. Il la joue un peu attentiste et pour l’instant les faits lui donnent raison, mais il va risquer gros le jour où il dévoilera son programme.

@BayesReality : Si l’élection était aujourd’hui oui c’était fini. Aucune chance. Mais il reste 3 mois. Si Fillon a une autre affaire et que quelque chose sort sur Macron, tout devient possible

lucfrachon : MLP : je ne la vois pas élue sauf si face à Hamon ou Mélenchon au deuxième tour. Dans ce cas peut être 50/50 mais c’est une config très improbable

@BayesReality : Vous sous estimez tous la colère des gens. Elle est pas favorite. Elle est pas à 20%. Mais elle est au dessus de 10%, et pour moi l’affaire Fillon est un game changer.

@VaeVix : Le problème pour MLP c’est que ces colères ne sont pas fongibles. Tous les électeurs de Mélenchon ne se porteraient pas sur elle au second tour quelque soit son opposant. Aucun sondage ne lui donne moins de 20 points de retard au second tour, ce qui est quasiment irratrapable. Un problème chez Macron favoriserait probablement Fillon et Hamon plus qu’elle, et même chez LR elle a peu de réserves de voix, y compris face à Hamon.
Il faudrait une abstention massive pour que ses partisans puissent la porter à l’Elysée et la participation est traditionnellement excellente au second tour de la présidentielle. Pour moi elle est entre 5 et 10% de chances.

@BayesReality : Les autres ? Si vous deviez donner des chances ?

lucfrachon : Compte tenu de ce que je disais plus haut, je partage l’avis de @VaeVix : pas plus de 10%

@BayesReality : OK. @ordrespontane?

@ordrespontane : Je réfléchis. Je dirais que les scénarios Fillon-Macron, Fillon-le Pen, Macron-le Pen sont à peu près équiprobables. Les autres scénarios, je ne leur donne pas 10%. Donc 30% each mais je pense que Fillon-Macron reste quand même devant.

@VaeVix : Je pense que ce sont les trois scénarios de second tour les plus crédibles oui, mais dans les long odds j’aime bien les chances de Hamon
Il cote à moins de 3% et avec l’étiquette PS pourrait malgré tout prendre des voix du côté du centre face à un Fillon ou une Marine Le Pen
Si il arrive à vampiriser l’électorat de Mélenchon, qui aurait certainement préféré se trouver face à Valls, il pourrait se rapprocher du second tour, surtout si celui ci continue de se jouer dans le bas des 20%.

@BayesReality : Pour moi c’est plus Mélenchon qui peut le bouffer.

@VaeVix : Il peut bénéficier de son image de frondeur, tout en ayant le soutien institutionnel du PS. Les électeurs de gauche peuvent vouloir donner le PS aux frondeurs plutôt que de le détruire et le dernier sondage sorti est assez flatteur pour lui. Il a bien sûr sans aucun doute un « convention bump » qui ira en diminuant, mais 3% me parait trop bas pour lui.

lucfrachon : Dans le cadre actuel je suis pas sûr que l’étiquette PS soit un atout. Les déboires de Fillon ne vont faire que renforcer la méfiance vis à vis des 2 grands partis. Mais c’est vrai qu’il peut crédiblement renier l’héritage Hollande.

@VaeVix : Mélenchon a pour moi le même problème que MLP : même s’il arrivait à s’en sortir au premier tour, il aurait du mal à rassembler au second. Hamon est plus susceptible d’y arriver, peut-être en mobilisant des soutiens de Valls ou d’autres personnalités plus centristes du PS qui ne seraient pas parties chez Macron.

lucfrachon : Et Hamon face à MLP, je ne suis pas du tout sûr qu’il l’emporte

@VaeVix : Pour le moment aucun sondage n’existe sur cette hypothèse, mais je pense qu’il l’emporterait, probablement de manière assez serrée. Pour moi, l’hypothèse centrale est un match à trois assez serré entre Fillon-Macron-Le Pen, mais ma wildcard est Hamon.

lucfrachon :Je te rejoins sur le fait qu’il va certainement rester devant Mélenchon. Marginalement moins clivant.

@VaeVix : Petite question bonus : Que fera Bayrou ? Le voyez vous candidat, pensez vous qu’il se retirera, et si oui, apportera-t-il son soutien à quelqu’un ?

lucfrachon : Je vois bien Macron faire un deal avec lui pour qu’il ne se présente pas

@VaeVix : Pour info, son électorat se répartit quasiment à 50-50 entre Fillon et Macron dans les sondages, en cas d’absence. Son absence n’avantagerait Macron que très légèrement.

lucfrachon : Avant ou après Pénélope ?

@VaeVix : En effet, c’est la répartition avant l’affaire Penelope.

lucfrachon : Donc paradoxalement Fillon aurait sans doute intérêt à ce que Bayrou se présente, à présent

@BayesReality : Il ira parce que c’est un connard.

lucfrachon :

@VaeVix : Ceci dit le sondage Kantar Sofres-One Point d’hier montre les mêmes chiffres. En l’absence de Bayrou, Fillon et Macron progressent tous deux d’un point et étonnament, Hammon progresse de deux.

lucfrachon : En tous cas je le vois pas faire plus de 3-4%. Suffisant pour faire chier mais aussi pour se ridiculiser une fois de plus…

@VaeVix : Je l’imagine assez bien servir de caution de droite à Macron. Les sondages ne lui permettent pas d’espérer quoi que ce soit, il n’a rien à gagner à candidater.

lucfrachon : Tout à fait d’accord. Mais je suis pas sûr que son ego ne va pas l’emporter. Il refuse de disparaître dans l’ombre.

@VaeVix : Tout dépend de l’accueil que lui ferait en marche. Mais sur les idées européennes par exemple il est tout à fait en ligne avec Macron. Même du point de vue de l’ego, faire le chauffeur de salle pour Macron en parlant d’Europe devant 5000 personnes serait plus valorisant pour lui que les 200 clampins qu’il pourrait attirer sur son nom propre.

lucfrachon : C’est sûr. Macron va devoir gérer le paradoxe de se dire hors système et d’accueillir des rescapés du PS et du MoDem.

@VaeVix : Pour résumer ce premier chat : Fillon et Macron sont les deux favoris, ayant chacun une force et une faiblesse qui peut les tuer. Pour François Fillon, qui dispose d’un appareil, il s’agit de son historique, qui pourrait se retourner contre lui, possiblement judiciairement. Pour Emmanuel Macron le problème est inverse : sans historique de postes exécutifs, à l’exception d’un rapide passage à Bercy, il apparait mieux protégé contre les « boules puantes » mais l’appareil militant d’En Marche est toujours en construction. Parmi les challengers, Marine Le Pen a de grandes chances de se qualifier pour le second tour mais les opinions sont partagées sur sa capacité à dépasser les 50% nécessaires au second tour (les estimations varient de 5 à 15% de chance d’être élue). Un évènement extérieur telle qu’une disqualification de Fillon ou un attentat semble nécessaire pour lui donner une chance. Enfin nous voyons Hamon s’imposer face à Mélenchon grâce à une capacité de rassemblement légèrement meilleure et pensons que sa très forte cote (ie. Sa très faible probabilité d’être élu, à seulement 3%) est sous estimée, même s’il reste bon 4ème en terme de probabilités, derrière MLP.