Un certain nombre d’entre vous l’avait remarqué : ce sondage mélangeait des questions de sciences non polémiques, sur l’optique ou la température à l’intérieur de la Terre, par exemple, et des questions plus polémiques, sur les vaccins ou le réchauffement climatique : c’était bien sûr fait exprès. Les questions non polémiques provenaient en fait de la Pew Science Survey, un questionnaire de culture scientifique de niveau lycée qui a l’avantage d’être bien calibré, de façon scientifique, sur la population américaine, avec un échantillon représentatif de plus de trois mille personnes. Les quatre questions polémiques, elles, représentent des cas où le consensus scientifique est extrêmement fort mais où le discours médiatique ou populaire est nettement moins clair.

Les objectifs étaient donc de voir si une bonne culture scientifique permet de s’affranchir des préjugés liés aux opinions politiques (d’où la présence de cette dernière question sur le sujet), si le niveau d’étude a une influence ou si l’âge change les opinions sur certains de ces sujets.

L’éléphant dans le couloir

Ce sondage est auto-administré et bien entendu notre échantillon, bien qu’assez large (741 personnes), n’est aucunement représentatif. Nous ne pourrons donc en tirer que de très prudentes conclusions, tout au plus des suggestions, mais ce sera un excellent moyen de lancer une discussion que j’espère féconde.

Quelques données démographiques pour commencer, notre échantillon était très majoritairement masculin avec seulement, malgré plusieurs relances, 22% de femmes.

Répartition Homme/Femme

Du côté de l’âge, nous avons en apparence un échantillon bien plus équilibré, couvrant principalement les actifs. Je soupçonne en revanche que l’échantillon soit très concentré sur les 20-40 ans, étant donnée la faiblesse des -18 et de 50+, ce qui serait assez logique étant donnée la population de twitter, plutôt composée de jeunes actifs.

Répartition par âge

La formation est en revanche extrêmement biaisée, avec 58.4% des répondants ayant suivi une formation scientifique et près de 63% ayant un niveau master ou doctorat, ce qui est largement supérieur à la moyenne de la population française (environ 2% de docteurs, en incluant les doctorats d’exercice en médecine et 15% de niveaux master)1)Source : Education nationale . Etant donné le sujet du sondage, ce biais est susceptible d’avoir un impact majeur, nous verrons bien.

Type de formation

Niveau de formation

J’ai été agréablement surpris de la variété des opinions politiques revendiquées par les personnes qui ont répondu à ce sondage. Celles-ci restent très surpondérées au centre, ce qui n’est pas étonnant, ma TL étant assez largement libérale, mais les opinions restent variées avec en particulier une étonnamment bonne représentation de l’extrême gauche. Les opinions d’extrême droite sont en revanche très largement sous représentées, surtout si l’on prend en compte la tranche d’âge, normalement favorable au front national.

Répartition des opinions politiques.

Après cette présentation rapide de la démographie du sondage, le prochain article expliquera les bonnes réponses, puis nous attaquerons l’analyse des données elles-mêmes, avec, peut-être, quelques surprises. Les données brutes (hors adresses mails collectées) seront bien sûr mises à disposition dans le dernier article pour que vous puissiez faire vos propres analyses. Vous pourrez d’ailleurs, si vous le souhaitez, les publier ici.

Stay tuned.

La suite ici et .

References   [ + ]

1. Source : Education nationale